Comment réparer une crevaison en pleine brousse ?!

Sur la route entre Anakao et Ejeda au nord du parc de parc national de Tsimanampetsotsa.

Tout va bien !

Objectif : Rejoindre Tsihombé en 9 h de 4×4 maximum, départ 6 h 00 arrivée 15 h 00. Parfait ! Une chance en période de saison sèche pour le voyageur, les lits des rivières sont à secs. En saison des pluies, impossible de traverser la rivière Linta, il faut nécessairement passer par la ville de Tranoroa soit un parcours rallongé de 4 h sur route de pierre extrêmement éprouvante.

Après 2 h de route, une crevaison, rien de grave nous avons une roue de secours !

  

Malheureusement, le véhicule avait eu une crevaison la veille, le chauffeur ne nous ayant pas informés, nous sommes repartis sur la piste sans roue de secours ! Pas de réseau téléphonique, nous sommes en pleine forêt à 2h de voiture du prochain village. Deux solutions : marcher jusqu’à avoir du réseau pour appeler du secours, ou utiliser le système M. ( Malgache). En effet, Nary nous propose une solution de fortune qu’il avait déjà utilisée avec Njaka à Moto. Démonter le pneu et le remplir de végétation en compressant pour remplacer l’air !

       

Nouveau problème, en période de saison sèche les feuillus sont sans feuille, que des épineux ! Le premier arbre à feuilles est à plus de 300 m de notre lieu de crevaison, nous devons déplacer notre pneu dans la forêt en fonction des rares feuillus que nous trouvons. Après plus de 2h00 de collecte nous réussissons à remplir notre pneu. Il est 10 h 00 du matin le soleil commence à bien chauffer. Nous remontons la roue et nous voilà enfin repartis  à une vitesse de 10 km/h … après 30 min de route la roue se disloque ! Par chance, nous avons pu appeler du secours et nous voyons arriver au loin une moto chargée d’un pneu de rechange !

Route vers Betioky soit 2h30 de détour dans la direction Nord, direction opposée afin de faire réparer nos pneus ! On repart de cette ville à 17h00, collation prise, pneus réparés et plein de carburant fait !

Nous devons impérativement rejoindre Tsihombé ce jour.

La route se poursuit. Une nouvelle crevaison intervient vers 19 h 00, de la rigolade, nous avons une roue de secours, on repart 20 min après, formidable !

   

On se rapproche de la Linta, la lune nous éclaire, il est 23 h 30, nous croisons des troupeaux de Zébus. Arrivé à 200 m de la rivière, contents d’avoir traversé une crevasse sur 3 roues, une nouvelle crevaison survient il est 0 h 00 !

  

Après ce nouveau changement de pneu, nous traversons enfin le lit de la rivière complètement sèche encore au moins de 2 h de route.

Arrivé à Tsihombé aux alentours des 2 h 00 du matin.  20 h de route pour un voyage de 300 km qui devait durer 9 h …

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *